Azoospermie sécrétoire

L’azoospermie sécrétoire est parmi les types d’azoospermie la plus sévère et également la plus fréquente, elle se rencontre dans 70% des cas d’azoospermie. Le nom le plus correct est azoospermie sécrétoire, mais il est possible de trouver dans certains livres le nom d’azoospermie non obstructive (ANO).

Les hommes qui souffrent de cette maladie ne produisent pas de spermatozoïdes dans leurs testicules. La non fabrication des spermatozoïdes peut être due à des problèmes dans les testicules ou à des altérations dans la tige hypophysaire, de telle sorte que les niveaux hormonaux ne sont pas adéquats. De plus, l’azoospermie sécrétoire peut être congénitale (depuis la naissance) ou acquise, elle est survenue à la suite d’une quelconque altération externe.

Vue microscopique d'une biopsie testiculaire

Les causes les plus courantes qui produisent des problèmes sécrétoires sont :

  • Problèmes lors du développement embryonnaire. Durant la formation du fœtus, des altérations se produisent comme : des cryptorchidies bilatérales, aucun développement testiculaire, faible développement des testicules ou problèmes dans leur descente.
  • Troubles génétiques. Altérations dans les gènes impliqués dans le développement des gonades masculines : Syndrome de Klinefelter (caryotype 47XXY), microdélétions chez le chromosome Y (perte du matériel génétique impliqué dans la spermatogénèse).
  • Torsions testiculaires, traumatismes ou processus infectieux, dans certains cas des maladies dont on souffre enfant comme les oreillons ou la méningite peuvent rendre impossible la spermatogénèse.
  • Médicaments de chimiothérapie ou radiothérapie. Ces médicaments peuvent causer l’azoospermie de manière irréversible, c’est pour cette raison que les oncologues doivent informer le patient avant de le soumettre au traitement pour qu’il préserve sa fertilité. Ce procédé est simple, plusieurs échantillons de sperme sont récupérés pour être congelés et une fois le traitement terminé et lorsqu’il désire être père, il peut avoir recours à la banque de sperme.
  • Drogues et médicaments. La présence de drogues et certains médicaments contre la calvitie ou les anabolisants affectent la production des spermatozoïdes réussissant à les éliminer, dans la plupart des cas c’est réversible et après quelques mois sans exposition, les testicules peuvent de nouveau synthétiser des spermatozoïdes.

Un commentaire

  1. usuario
    miliani karim

    j’ai 46 ans j’ai une azoopermie sécrétoire j’aimerais une réponse